Le lion de l'Atlas

Blog de lesscorpionsdeouarzazate : Les Scorpions de Ouarzazate, Le lion de l'Atlas

Le lion de l’Atlas (en latin lionus atlasus) est un animal tellement en voie de disparition qu’il a carrément disparu, ce qui est regrettable. Doit-on en conclure qu’il est impossible de l’étudier ? Que nenni, car la légende raconte que c’était un lion tellement gros qu’il était carrément plus gros que les autres. Ce qui n’est pas rassurant avouons-le, car un animal aussi gros ne peut tout de même pas se cacher indéfiniment et pour se nourrir il peut s’attaquer à nos fils et nos compagnes, qui n’y sont pourtant pour rien.

Le lion de l’Atlas vivait dans l’Atlas, mais pas celui du Petit Larousse. Pour s’assurer de cela, procédons à une expérience scientifique :

- Prenons un lion de l’Atlas et demandons-lui où il vit. Dans la plupart des cas il ouvrira des yeux étonnés pendant une seconde avant de vous dévorer.

- Prenons-en donc un autre et demandons-lui autre chose, par exemple que pensez-vous de l’évolution exponentielle de la politique humanitaire au sein du repeuplement de gauche dans le cas où il tendrait à pencher vers la droite peu à peu ? Dans la plupart des cas il ouvrira des yeux étonnés pendant une seconde avant de vous dévorer également.

Doit-on en conclure que le lion de l’Atlas est politiquement incorrect malgré sa disparition ? Que nenni, car il n’est pas prouvé qu’il était inscrit sur les bulletins de vote.

La femelle du lion de l’Atlas est la lionne de l’Atlas, bien qu’elle ait également disparu. L’union du lion et de la lionne de l’Atlas donne des lionceaux de l’Atlas, ayant également disparu. Ce qui tendrait à prouver que cet exposé est nul et sans fondement.

Nous étudierons donc prochainement la sole meunière, qui loin d’avoir disparu se retrouve régulièrement dans nos assiettes. Merci de votre attention.