AUTRE ROMAN POLICIER

Les deux cow-boys discutaient.

Le commissaire Nouaboire s’approcha à quatre pattes, s’étant habilement déguisé en cheval afin de passer inaperçu.

« Hi-han », fit la jument de Tom Hate, l’un des cow-boys.

« Meuh » fit la jument de Jim Nastik, l’autre cow-boy.

« Ah nous y voilà, pensa le commissaire. Encore une affaire louche presque résolue ».

« Haut-les-mains », dit-il aux deux hommes, en sortant son Magnum 45 fillette de son sabot gauche.

Mais ceux-ci, n’étant pas habitués à entendre parler un cheval, partirent au galop en pensant « nous ne sommes pas habitués à entendre parler un cheval ».

Le commissaire galopa quelques instant derrière eux, puis s’arrêta essoufflé.

« Il vaudrait mieux qu’on change » dit-il au cheval qui était sur son dos, habilement déguisé en cavalier pour ne pas attirer l’attention. 

Ils changèrent donc et rattrapèrent rapidement les deux cow-boys.

« Haut-les-mains » répéta-t-il, au risque de se répéter.

La jument de Tom Hate leva alors les bras, ce qui désarçonna son cavalier qui perdit son déguisement et s’avéra être l’une des vaches de Jonathan Kejarive, le fermier qui avait récemment porté plainte pour vol.

Car la jument n’était autre que le véritable Jim Nastik, qui était lui-même déguisé en vache déguisée en jument pour passer inaperçu.

« Où est votre complice Tom Hate ?» dit alors le commissaire.

« Je suis là » répondit l’âne déguisé en Jim Nastik et monté sur le dos de la jument déguisée en Tom Hate afin de passer inaperçue.

« Je vous arrête tous les deux pour le vol des vaches du fermier Jonathan Kejarive », leur dit alors le commissaire.

« Nous sommes refaits » s’écrièrent les deux hommes.

« Hi-han » s’écria la vache déguisée en jument.

« Meuh » s’écria l’âne déguisé en vache.

Voilà encore une affaire rondement menée, pensa le commissaire en ramenant tout le troupeau. 

Le soleil rouge poudroyait dans les champs frémissants où les pâquerettes verdoyantes ouvraient leurs corolles à l’azur du firmament frissonnant, lui-même habilement déguisé en horizon lointain, afin de passer inaperçu.

« Aïe ame poor lonesome cow-boy qui rentre atome » fredonnait le commissaire dont la silhouette se découpait dans la lumière du soir et parlait mal anglais.